De Nous À Vous

Dans cette rubrique mensuelle nous souhaitons vous partagez nos expériences professionnelles et notre accompagnement des enfant et de familles depuis des années. Tous les mois nous mettrons sur notre site des textes de réflexion sur les enfant et les familles tout en vous expliquant, ou pas, nos pratiques et nos réflexions parce que prendre soin d'eux c'est aussi prendre soin de nous ... y penser ne peut nous faire que du bien!!!

Pourquoi l'enfant reclame-t-il autant les bras de l'adulte?

Le bébé humain naît inachevé.Quiconque compare les aptitudes du bébé humain à celles des autres mammifères à la naissance est frappé par sa grande immaturité et sa dépendance totale à l'adulte. Tandis que le girafon se redresse sur ses pattes en une trentaine de minutes après sa naissance, une dizaine de mois sera nécessaire au petit humain pour faire du <<quatre pattes>>!!!

Il est programmé pour s'accrocher à l'adulte. L'enfant arrive au monde avec un réflexe d'agrippement qui lui fait serrer très fort ce qui est mis dans sa main. Ce réflexe contribuerait à la création d'un lien d'attachement avec l'adulte dont il est si dépendant. Ces bébés sont aussi équipés de puissantes alarmes (les pleurs et les cris) pour assurer la proximité de l'adulte en cas de besoin!!!

Il ne veut pas vos bras, il a besoin de vos bras. Pour ces raisons, la proximité physique avec l'adulte fait partie des besoins fondamentaux du petit humain. Il ne s'agit donc pas d'une envie, d'un caprice, ou d'une lubie, mais d'un réel besoin vital comme celui de manger et de boire. Sa survie en dépend. Malheureusement, la nature n'a pas imaginé que, des milliers d'années plus tard, des crèches collectives seraient créées et que les bébés humains n'auraient plus la possibilité d'être dans les bras de l'adulte toute la journée!!!

Contrairement aux idées reçues, un enfant ne risque pas de <<s'habituer aux bras>>, c'est à dire de réclamer davantage les bras de l'adulte si celui-ci le prend plus souvent dans les bras.
Un enfant s'attache à l'adulte pour mieux se détacher.  Ce qu'il souhaite, lui, c'est explorer et découvrir le monde! Mais pour ce faire, la construction d'une sécurité intérieure est nécessaire.

Un environnement stressant redouble chez l'enfant son besoin d'être dans les bras de l'adulte. Tout environnement nouveau ou non sécurisant tend à plonger le tout-petit dans un état de stress et à stimuler son besoin de proximité physique avec l'adulte. C'est pourquoi certains enfants éprouveront davantage le besoin d'être nos bras lors des temps plus stressants de la journée, pas exemple, lorsque des parents arrivent, lors des moments de transition, de repas, etc.

L'enfant a besoin de nous sentir disponible pour explorer sereinement son environnement. Ainsi, un enfant peut prendre le risque d'explorer une pièce et de jouer avec d'autres enfants, s'il sent l'adulte disponible pour lui porter secours en cas de besoin. C'est pourquoi lorsque nous nous levons pour accueillir un parent ou lorsqu'un autre enfant vient sur nos genoux, le bébé-avion revient à sa base de sécurité!  Il ne s'agit pas de jalousie à proprement parler comme on l'entend souvent, mais de la simple manifestation de son instinct de survie...

Nous sommes probablement sa figure d'attachement secondaire. Si la maman est le plus souvent la figure d'attachement primaire de l'enfant, il est probable que la tatie <<référente>> (au même titre que sa tata, son papi, etc.) soit la figure secondaire.  Cela signifie qu'un lien privilégié s'est créer entre la tatie et bébé et que certains bras parviendront davantage à l'apaiser que ceux d'une autre tatie, et moins que ceux de sa maman. C'est aussi la raison pour laquelle il risque de se mettre à pleurer lorsque l'on entre dans la pièce alors qu'il jouait tranquillement avant notre arrivée! En détectant la présence de sa figure d'attachement, l'enfant manifeste spontanément ses besoins, comme on le ferait, vous et moi!

Le profil de bébé-koala qui suit son référent comme son ombre est donc tout à fait sain et normal. En revanche, les enfants qui ne manifestent à aucun moment de la journée le besoin d'être pris dans les bras, ou ceux qui passent de bras en bras de manière tout à fait indifférenciée, me paraissent bien plus préoccupants.

Comment nous devons réagir?

Le prendre dans les bras, dès que l'on peut.Ce premier conseil est le plus efficace pour permettre à l'enfant de gagner en autonomie, mais aussi celui qui est le plus redouté des professionnels qui craignent d'avoir suffisamment de temps disponible! Plus on répond à son besoin vital de proximité physique, plus l'enfant sera rassasié et moins il réclamera notre contact.

Le porter physiquement mais aussi psychiquement .  Bien entendu, le portage physique ne suffit pas. Un portage psychique empreint d'affection, de douceur et d'humanité, est aussi indispensable que le portage physique.

Lui proposer des câlins aux temps forts de la journée. Tous les jours, à heures fixes, aux mêmes temps forts de la journée, nous proposons à l'enfant de le prendre dans nos bras, de le ressourcer. Ce peut être à l'accueil du matin, au repas du midi, au moment du goûter et avant l'arrivée des parents en fin d'après-midi. Même une minute peut suffire.

Éduquer c’est lâcher prise...

Dès la coupure du cordon ombilical!!!
Comme parent, il faudra accepter que vos enfants aient parfois besoin de vous mais aussi qu'ils prennent leur distance à d'autres moments, qu'ils demandent conseil un jour et réagissent contre vous un autre jour.
En grandissant les enfants deviennent des personnes autonomes et authentique s'ils reçoivent un amour stable et durable qui ne dépend pas de leurs prestations ni de leur comportement.
En cas de punition l'enfant doit continuer à sentir qu'il est aimé.
Ce n'est pas l'enfant qui est puni mais son comportement.
Si les enfants sentent que vous ne les aimez et ne les appréciez que quand ils suivent votre scénario ils se révolteront ou bien se construiront une façade pour gagner votre amour en s’éloignant de ce qu'ils sont réellement au fond d'eux.
Laissez les devenir ce qu'ils sont, n'ayez pas peur de découvrir vos enfants tels qu'ils sont . Aidez les ainsi à se construire et à construire leur personnalité!!.....lâcher prise....

S'ennuyer ç'est cool!

De temps à autre, il est bon de ne rien faire. Votre enfant dit s'ennuyer? Felicitez le et encouragez le à continuer!  La créativité s'enrichie souvent du calme et de l'ennui !!!

Contactez-Nous

Merci!  Votre demande a été soumise.
Quelque chose s'est mal passé

Heures

Lundi - Jeudi
6h30 - 17h30

Vendredi
6h30 - 17h

jesse.jenkins1988@gmail.com
+689 87 74 18 14